COMITE DE DEFENSE DES SERRES ET DU JARDIN BOTANIQUE DE LIEGE ASBL

HOME

HISTORIQUE

AGENDA

ACCES

INFO

CONTACT

ARCHIVES

LIENS


 

 

 

 

 

 

Avant-Propos :
la naissance d'un cimetière

Un espace vert privilégié

Plantes et symbolique funéraire

Sépultures

Historique des Sociétés

Notices biographiques

Quel avenir ?

Remerciements

Bibliographie

Liens


"ROBERMONT"
J. Beaujean - 2000



 Société libre d'Emulation

  

Un historique récent de la Société a été publié par Lamarche (1998). Nous en extrayons les renseignements suivants :

"Le 22 avril 1779, sept personnes se réunissent chez l'abbé Ramoux, principal du Grand Collège", afin de répondre "à la nécessité, dans laquelle Liège se trouvait, d'avoir un centre de réunions ou d'actions, pour les personnes s'intéressant à la culture des lettres, des sciences et des arts... ".

F.-C. de Velbruck,
Prince-Evèque de Liège

Il ne fallut qu'une semaine pour que le Prince-Evêque, François-Charles de Velbruck émette le mandement par lequel il approuvait ce dessein et accordait sa celtissime protection à la "Société d'Emulation". Le 2 juin suivant, Velbruck préside la séance d'inauguration dans la salle, louée pour la circonstance, de la Redoute (construite par des particuliers, en 1762, pour servir de salle de bals et de concerts).

Grâce à un don du Prince, la Société deviendra, la même année, la propriétaire de l'édifice. Elle créera trois catégories de membres : les associés résidants, les associés honoraires et les associés correspondants.

Au sein même de l'Emulation, place du collège (l'actuelle place du 20-Août), la Société se manifeste par l'organisation de séances publiques, d'expositions de peintures, sculptures et gravures, de concerts, d'une bibliothèque, de divers comités spécialisés.

Plus tard, sous l'Empire napoléonien, le préfet du département de l'Ourte, le baron Ch. Micoud d'Umons (1753-1817), élu président en 1808, renoua avec la tradition de la protection de l'Emulation par les pouvoirs publics.


Ch. Micoud d'Umons

La Société acquit la qualification de "libre" le 22 décembre 1811. Sous le règne du roi Guillaume d'Orange, la Société fut, de 1816 à 1827, présidée par le comte F.J.C. de Mercy-Argenteau. Le bâtiment de l'ancienne "Redoute" bénéficia de rénovations, notamment en 1852, ce qui permit l'audition d'oeuvres musicales dont certaines dirigées par leur compositeur, tel Franz Liszt. Puis ce fut la guerre et le soir du 20 août 1914, l'ennemi mit le feu à de nombreuses maisons de la place de l'Université, et l'Emulation brûla de fond en comble, avec perte totale des archives, des collections et de la bibliothèque (excepté un bout de page à moitié calciné des "Mémoires d'outre-tombe" de Chateaubriand, qui poussé par le vent retomba... au jardin botanique de la rue Louvrex !).

 

L'ancien "logo" de l'Emulation en 1812

 

 

 

...et celui de 1830

 

Il fallut attendre jusqu'en 1939 pour voir inaugurés, le nouveau bâtiment reconstruit et agrandi, ainsi que la" maison Renaissance", au n° 9 de la rue Charles Magnette, local actuel de la société, où sont organisées de nombreuses et diverses manifestations. Une directrice enthousiaste, des comités spéciaux et un conseil culturel énergique font que cette vénérable institution, qui fête allègrement ses 220 ans, soit toujours aussi dynamique.

 

 Site Internet de l'Emulation : http://www.ulg.ac.be/emulation

  

Retour à la liste des Sociétés

 


ROBERMONT Accueil Haut de page




HOME

HISTORIQUE

AGENDA

ACCES

INFO

CONTACT

ARCHIVES

LIENS