COMITE DE DEFENSE DES SERRES ET DU JARDIN BOTANIQUE DE LIEGE ASBL

HOME

HISTORIQUE

AGENDA

ACCES

INFO

CONTACT

ARCHIVES

LIENS


 

Avant-Propos :
la naissance d'un cimetière

Un espace vert privilégié

Plantes et symbolique funéraire

Sépultures

Historique des Sociétés

Notices biographiques

Quel avenir ?

Remerciements

Bibliographie

Liens

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"ROBERMONT"
J. Beaujean - 2000



BELOT Jules (1850-1914)

 

  • Ciney 3/4/1850 - Liège 22/2/1914.
  • Epoux de Joséphine Hody.
  • Horticulteur, fondateur et directeur du Bulletin Horticole.

 

A peine sorti de l'Ecole d'horticulture de Vilvorde, Belot se plaça comme chef de culture et dirigea les cultures florales du domaine de Fayenbois, à Bois-de-Breux, près de Liège, à cette époque l'une des plus belles propriétés de la province.

En 1876, il crée l'établissement qui porte son nom et en 1883, il fonde le "Bulletin horticole, agricole et apicole". Cette "publication faite par des travailleurs, sans phraséologie, ni haute science" s'adressait "au petit amateur comme au jardinier" ; elle faisait le pendant à La Belgique Horticole de E. Morren, publication luxueuse destinée à un public aisé. Belot s'était, dès le début, assuré l'aide d'une cohorte de collaborateurs bien choisis. C'est le 15 avril 1899 qu'apparaît le nom de Charles Chevalier [Anvaing (Hainaut), 25/12/1873 - Esneux, 15/3/1963], alors professeur à l'Ecole d'horticulture de Genève, qui devint par la suite jardinier en chef (1912) et enfin conservateur (1922) du jardin botanique de Liège. Suite au décès du fondateur, survenu le 22 février 1914, ses fils Jules et Léon continuèrent l'oeuvre de leur père... jusqu'au 1er août 1914. C'était le n° 15 de la 32e année. "La guerre passa… Le 15 août 1919, après une éclipse de cinq ans, le Bulletin reparut, avec le n° 16 de la 32e année". Camille Sovet constate "combien a été longue la quinzaine" qui sépare le n° 16 du n° 15. Dès la reprise de la parution, le poste de rédacteur en chef fut confié à Ch. Chevalier ; celui-ci ne devait plus quitter cette tâche jusqu'à la cessation définitive de la revue, en 1962.

En 1888, Belot se trouve parmi les fondateurs de l'Ecole d'horticulture de Liège. Il en prend la direction, qu'il conserve pendant plus de dix ans. Il y forma une pléiade d'horticulteurs d'élite qui, pour la plupart, occupèrent des situations en vue. Il resta administrateur de l'Ecole jusqu'à sa mort.

Les habitants du quartier des Vennes le décidèrent à se présenter comme candidat aux élections communales. Il fut élu conseiller en 1903 et s'attacha alors à défendre les intérêts du quartier et ceux de l'horticulture liégeoise. Dans cette fonction, il écarta les questions politiques pour ne s'occuper que d'administration. Rendre Liège, sa ville adoptive, toujours plus belle et plus attrayante faisait surtout l'objet de son activité. Les plantations et l' ornementation florale de la cité le préoccupèrent surtout.

Il fut aussi vice-président de nombreuses sociétés, entre autres du Cercle royal d'arboriculture de Liège. Il fut également, pendant 25 ans, un conférencier très écouté. Il prit également part à de nombreuses expositions et y obtint les plus belles distinctions. Pour le récompenser du dévouement dont il avait fait preuve, le Roi Léopold II le fit Chevalier de son Ordre.

  

 

 

 


ROBERMONT Accueil Haut de page




HOME

HISTORIQUE

AGENDA

ACCES

INFO

CONTACT

ARCHIVES

LIENS