COMITE DE DEFENSE DES SERRES ET DU JARDIN BOTANIQUE DE LIEGE ASBL

HOME

HISTORIQUE

AGENDA

ACCES

INFO

CONTACT

ARCHIVES

LIENS


 

Avant-Propos :
la naissance d'un cimetière

Un espace vert privilégié

Plantes et symbolique funéraire

Sépultures

Historique des Sociétés

Notices biographiques

Quel avenir ?

Remerciements

Bibliographie

Liens

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"ROBERMONT"
J. Beaujean - 2000



de LAIRESSE Armand (1860-1928)

 

  • Liège 3/4/1860 - Ougrée (Sclessin-Cointe) 4/1/1928.
  • Epoux de Marie Pauline Gouweloos.
  • Horticulteur spécialisé dans la culture des orchidées.

 

Il avait fondé, rue du Vieux Mayeur, dans le quartier de Fragnée, un bel établissement, groupant 3 serres destinées à la culture de ces plantes tant recherchées, que sont les orchidées. N'oublions pas que les premières plantes introduites sur le continent avaient été cultivées chez L. Jacob-Makoy. A la suite d'une expropriation pour l'exposition de 1905, de Lairesse fonda un nouvel établissement, à Cointe cette fois. Ce complexe de 8 grandes serres permettait la culture en grand des orchidées, pour la fleur coupée, destinées surtout à l'étranger ; Paris à l'époque était un gros client. Les fleurs, soigneusement emballées dans du papier de soie et placées dans de grands paniers plats en osier, pouvaient ainsi voyager sans trop de risques. La maison éditait de somptueux catalogues, avec reproduction en couleurs d'aquarelles de fleurs d'orchidées ; nous avons pu admirer quelques-unes unes de ces planches qui représentent, à notre avis : Paphiopedilum et ×Laeliocattleya.

Armand de Lairesse fut aussi pendant longtemps vice-président de la Royale Union horticole (fondée en 1885).

Après la guerre de 14-18, l'établissement, dirigé alors par Armand et son fils Gaston [Ougrée (Sclessin) 11/8/1895-Liège 20/1/1980], veuf de Germaine Smal, s'adjoignit le commerce d'accessoires pour fleuristes : paniers, vasques, rubans, etc. "J'ai toujours entendu parler d'un certain Mr Sladden qui était jardinier chez nous et s'est établi à son compte plus tard", nous a dit sa petite-fille Simone Thomas-de Lairesse. Il s'agit bien sûr de Charles Sladden (1867-1940), l'orchidéiste bien connu de Bois-de-Breux. Vers 1930, Gaston reprit une fonderie, plaça sa fortune en actions, placements qui se révélèrent catastrophiques. Il fut ruiné et dut vendre l'établissement et sa somptueuse villa. La tradition familiale veut qu'ils sont les descendant du célèbre peintre et graveur Gérard de Lairesse (Liège 11/9/1640 - Amsterdam 28/7/1711), qui après avoir atteint une certaine opulence, gaspilla son avoir, devint aveugle vers l'âge de 51 ans et fut obligé de vendre tout ce qu'il possédait. Il mourut dans le dénuement le plus complet. Gaston possédait d'ailleurs une œuvre du peintre, mais dut s'en défaire suite à ses déboires financiers. Ces informations et documents ont été recueillis auprès de Madame Simone Thomas - de Lairesse, dernière descendante de la famille.

 

- Faire-part de décès d


ROBERMONT Accueil Haut de page




HOME

HISTORIQUE

AGENDA

ACCES

INFO

CONTACT

ARCHIVES

LIENS