COMITE DE DEFENSE DES SERRES ET DU JARDIN BOTANIQUE DE LIEGE ASBL

HOME

HISTORIQUE

AGENDA

ACCES

INFO

CONTACT

ARCHIVES

LIENS


 

Avant-Propos :
la naissance d'un cimetière

Un espace vert privilégié

Plantes et symbolique funéraire

Sépultures

Historique des Sociétés

Notices biographiques

Quel avenir ?

Remerciements

Bibliographie

Liens

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"ROBERMONT"
J. Beaujean - 2000



FRANCOTTE Auguste (1801-1880)

  

  • Verviers 13/10/1801- Liège 6/10/1880.
  • Epoux de Virginie Dardespinne.
  • Industriel, à la tête d'une des plus importantes fabriques d'armes de Liège.

 

Francotte ne s'est intéressé à la botanique que dans les dix dernières années de sa vie ; il semblerait cependant qu'il ait été, vers 1839, président de la Société royale d'horticulture de Liège, mais aucun document en notre possession ne prouve cette assertion.

Une courte notice nécrologique dans le Journal de Liège, en date du 11 octobre 1880, nous apprend en outre que Francotte avait reçu la Croix de Chevalier de l'Ordre de Léopold, et qu'une foule de plus de 500 personnes accompagna sa dépouille jusqu'au cimetière, après les obsèques en l'église Saint-Martin. Nous lisons aussi dans la même notice qu'il était...

"d'une bonté inaltérable, d'une délicatesse exquise, d'une loyauté sans tache, d'une générosité discrète qui semait silencieusement ses dons autour d'elle. Les pauvres perdront en M. Francotte un protecteur dont les bienfaits anonymes ne se lassaient jamais, et toute sa vie pouvait se résumer en ces simples mots : Il a passé en faisant le bien".

 

Etiquette manuscrite
d'Auguste Francotte.

(extraite de son herbier)

 

De sa passion pour la botanique ne subsistent que quelques planches de son herbier, conservées à LG, et surtout un ensemble remarquable de plus de 370 aquarelles de la "Flore de Spa et ses environs" qui sont parvenues jusqu'à nous. Chaque planche est signée G.J. Crehay père, mais non datée. Nous avons dirigé nos recherches vers le Musée de la Ville d'eau de Spa, d'où est née une fructueuse collaboration. Mme C. Schils, assistante de la conservatrice, nous a procuré la biographie du peintre. Une exposition temporaire fut organisée au musée spadois en 1999, où elle devait recueillir un beau succès (cf. Schils, 1999).

 

"Sempervivum funki" (S. funkii var aqualiense)
rare plante endémique belge,
aquarelle de Crehay, de la collection A. Francotte.

Nous nous demandions si cette collection n'avait pas été réalisée à la demande de Francotte lui-même, et c'est presque sûrement que nous pouvons aujourd'hui répondre par l'affirmative à cette question. Si Francotte habitait et avait sa manufacture d'armes au Mont-Saint-Martin à Liège, il possédait à Spa, comme beaucoup de liégeois aisés de cette époque, une seconde résidence et qui plus est, à côté de la maison où demeurait Crehay ! Ils devaient donc inévitablement se connaître. Une autre énigme est presque assurément résolue : une coupure de quatre années dans l'oeuvre du peintre correspondrait au temps nécessaire à celui-ci pour la réalisation des aquarelles de la Flore de Spa, si l'on tient compte que Francotte ne s'occupa activement de botanique que de 1870 à 1880. Artiste peintre de grande réputation dans sa ville natale, Gérard-Jonas Crehay est né à Spa le18 janvier 1816 et y est décédé le 6 novembre 1897.

 


Armurerie A. Francotte
au Mont-Saint-Martin à Liège

 

Notons aussi que le fils d'Auguste Francotte, Charles (Liège 15/10/1844 -Liège 12/9/1921), veuf de Marie Hayemal, fut lui aussi fabricant d'armes et membre de la SRHLg. Il est inhumé dans le caveau familial.


ROBERMONT Accueil Haut de page




HOME

HISTORIQUE

AGENDA

ACCES

INFO

CONTACT

ARCHIVES

LIENS