COMITE DE DEFENSE DES SERRES ET DU JARDIN BOTANIQUE DE LIEGE ASBL

HOME

HISTORIQUE

AGENDA

ACCES

INFO

CONTACT

ARCHIVES

LIENS


 

Avant-Propos :
la naissance d'un cimetière

Un espace vert privilégié

Plantes et symbolique funéraire

Sépultures

Historique des Sociétés

Notices biographiques

Quel avenir ?

Remerciements

Bibliographie

Liens

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"ROBERMONT"
J. Beaujean - 2000



VRINDTS Joseph (1855-1940)

 

  • Liège 7/4/1855 - Liège 6/11 / 1940.
  • Veuf de Marie-Louise Boverie, fils d'Elisabeth Vrindts.
  • Aide-bibliothécaire à la ville de Liège, poète wallon.

 

Né dans le quartier populaire d'Outremeuse, Vrindts illustra notre lyrisme dialectal. Surnommé le "Prince des poètes wallons" - il avait été honoré de ce titre en 1923, par un triomphal plébiscite de toute la région liégeoise -, il laisse une oeuvre dialectale importante. De celle-ci nous retiendrons ici: "Lingage et akseignance des Fleurs et Plantes wallons" (Vrindts, 1898). Dupont (1946) a très bien résumé cette oeuvre ; laissons lui la parole :

"Choisissant une centaine de fleurs de la région de Liège, le poète développe pour chacune d'elles leur langage et rapporte une légende. Oeuvre poétique et folklorique à la fois. Si parfois la légende est imaginée, elle est signe du folklore et Vrindts possédait si parfaitement l'âme populaire qu'il était personnellement capable d'une invention que ne renierait pas la tradition collective. Cet ouvrage où il s'est complu est une bonne contribution au langage des fleurs des différents peuples et peut prendre rang parmi les meilleurs ouvrages classiques ayant trait à cette spécialité".

Le poète a été plus inspiré par certaines fleurs que d'autres ; nous ne pouvons résister au plaisir d'en citer une : Sâvage ârticho (ou crâsse plante), Joubarbe des toits (Sempervivum tectorum) :

"Ji n'a d'keure di vos. Li sâvage ârticho passe tote si vicârîre à l'copette d'on vix meur ou d'vins l'crèvasse d'on rocher ; elle si plait di s'sôrt et s'moque dé l'kipagneie des autres" (Je n'ai cure de vous. L'artichaut sauvage passe toute sa vie au-dessus d'un vieux mur ou dans la crevasse d'un rocher; elle se complaît de son sort et se moque de la compagnie des autres).

Son ouvrage se termine (pp. 141-144) par un dictionnaire des noms wallons et français des plantes traitées et de leur "akseignance" (= emblème).

 

 

 


ROBERMONT Accueil Haut de page




HOME

HISTORIQUE

AGENDA

ACCES

INFO

CONTACT

ARCHIVES

LIENS